Deux solitudes

Dans mon job, je dois me rendre à l’occasion à des cocktails. C’était le cas mercredi dernier. Deux cocktails dans la même soirée. Plutôt inhabituel.

Dans le premier, une fête à l’extérieur, sous la tente, avec la pluie. Beaucoup d’anglos. Pas beaucoup de beau monde (sauf un des barman). Des petites bouchées à se rouler par terre. Un décor payé par vos taxes. Un vin très correct. Canadien c’est certain.

Le second, dans un grand hôtel. Que des francos. Pas plus de beau monde. Pas de petites bouchées, sauf un espèce de buffet de viande froide et fromage. Le tout pas très appétissant. Un gâteau qui célèbre la Fête nationale des québécois à se rouler par terre. Pas trop sucré. Un vin médiocre, pas buvable. Un canadien c’est certain.

Deux solitudes qui malgré leurs différences, se ressemblent étrangement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s