Mise à jour: 100 chosesvà savoir à mon sujet

J’ai ajouter une vingtaine de nouvelles choses. Encore ine vingtaine et le compte est bon!

Publicités

Film: Les aventures de Tintin; ma critique

Représentation en 3D du 26 décembre à 17h15. En version française. Beaucoup de monde. Plusieurs enfants mais aussi beaucoup d’adultes. Tintin est définitivement pour le 7 à 77 ans.

Rarement allons-nous au cinéma quand le film n’est sorti que 2 semaines plus tôt. Je dirais même (comme les Dupondt) rarement allons-nous au cinéma. Point.

Je ne suis pas une Tintinophile. J’ai malgré tout, lu presque tous les BD de Tintin alors qu j’étais enfant (il y a près de 30 ans!). Le souvenir des histoires est un peu flou dans ma tête, mais je dois avouer que, suite à ce film, je vais me payer une petite sortie à la bibliothèque municipale et revisiter les aventures du jeune reporter.

Alors, voilà Tintin à Hollywood. Pour ma part, c’est réussi. Le secret de la licorne nous est livré avec beaucoup d’ingéniosité et un savant mélange du Crabe aux pinces d’or et du Trésor de Rakham le Rouge. Je dois par contre dire que la bataille des grues est quelque peu hollywoodienne…

La technique de la capture de mouvements, qui consiste à transformer en images de synthèse les mouvements de véritables acteurs, est selon moi, utilisée de très belle façon. Visuellement, j’ai été impressionnée. Les effets 3D sont corrects. Mais je n’aime pas regarder un film avec des lunettes (j’ai bien hâte que quelqu’un invente le 3D sans lunettes).

L’histoire est facile à comprendre même pour les non-initiés. Steven Spielberg (le réalisateur) a su garder l’âme de Tintin, combler ses admirateurs et offrir une vision différente des albums en restant fidèle à la volonté des gardiens de la mémoire du père de Tintin, Georges Remi – mieux connu sous le nom d’Hergé (RG – ses initiales).

Même si j’ai pour habitude de voir un film dans sa version originale, je ne pouvais pas suivre cette règle pour Tintin. Snowy ne serait pas Milou et Thomson & Thompson ne seraient pas Dupont & Dupond!

Vivement le prochain Tintin! Et de grâce, n’oubliez pas le professeur Tournesol!

4*/5

Train-train quotidien

La vie (en tout cas la mienne) est drôlement faite!

Après tout un été (stressant) à chercher un emploi, je suis de retour sur le marché du travail et dans mon petit train-train quotidien; métro, boulot, dodo!

À l’emploi de la grande famille de la fonction publique fédérale, je me retrouve avec non seulement un emploi, mais un emploi permanent…celui dans le jargon qu’on dit indéterminé, parce qu’il n’a pas de date de fin de contrat. Je croyais que cela n’était plus possible.

J’ai fait des envieux dans mon cercle de connaissance…des questions du genre:
– Comment t’as fait pour avoir ce job? ……. euhhhhh…j’ai postulé, tout simplement!
– Tu connaissais quelqu’un dans la boîte? ……non, niet, personne!
– T’es certaine que c’est indéterminé? ……euhhhhh…oui….puisque j’ai signé ma lettre d’offre d’emploi!
– Tu n’as jamais eu de contrat avant, même avec une agence de placement? ……NON, une vraie nouvelle recrue de l’année!

Je suis bien contente de mon sort. Je suis un peu moins contente de retrouver ma routine quotidienne! Vous savez ce que c’est? Le levé tôt, la journée de travail, le retour dans la circulation, la préparation du repas, des lunchs du lendemain, le ménage du samedi en plus du lavage, les courses, la préparation, le dimanche, de plats congelés pour ces soirs où on a moins d’énergie pour cuisiner et retour au lundi matin pour recommencer la semaine.

Vous êtes trop qualifiée…

Voilà ce qu’une compagnie m’a répondue suite à une entrevue qui s’était très bienbusiness,interviews,job searching,men,people,resumes,women déroulée. Deux intervieweurs, presqu’une heure de questions et de réponses. 

Ma première entrevue depuis 9 ans. Sans vouloir me vanter, j’étais bonne et satisfaite. Trop bonne?

En tout cas, trop qualifiée pour le job. C’est le message qu’on m’a laissé sur le répondeur téléphonique. GRrrrrrrrr, quelle frustration!!! J’aurais presque préféré qu’on me dise juste que ma candidature n’avait pas été retenue. Mais en même temps, ça m’a fait un petit velour. Sauf que cette performance, je n’ai pas réussi à l’égaler.

Peut-on être trop qualifié? Sur le coup, j’ai souhaité que la personne qui a été embauchée se fourvoie et ne sois pas à la hauteur de la situtation.

Mais je comprends la compagnie. Si on m’avait choisi, j’aurai fait le job avec enthousiasme les 2 premiers mois, mais ensuite, je me serais peut-être ennuyée, on m’aurait probablement offert un salaire moins avantageux, j’aurais accepté en continuant à chercher une opportunité à la fonction publique et je serais partie avant la fonte de la prochaine neige. L’entreprise aurait donc à recomencer son processus d’embauche. Je comprends, mais….GRrrrr!

Déception et frustration!

Il y a longtemps…

Il y a un p’tit bout que je n’avais pas blogué. Un très grand bout que je devrais direanxieties,anxious,emotions,faces,late,nervous,running late,smiley,smiley face,smiley faces,smileys,smilie,smilie face,smilie faces,smilies,smily,smily face,smily faces,stress,sweating,symbols,times,watches,worries. D’abord par manque de temps, ensuite, par paresse et finalement par honte. Mais là, je me remets dans le bain.

Grosso modo:
1. J’ai travaillé comme une folle pendant la campagne électorale fédérale du printemps
2. J’ai perdu mon emploi suite à cette campagne électorale. La vague, je devrais dire le tsunami orange, m’a emporté.
3. J’ai cherché un emploi frénétiquement – je continue à chercher un emploi, mais moins frénétiquement.
4. Mon frère a été diagnostiqué avec un cancer de l’oesophage, il a été opéré, et là, il est en convalescence.
5. Mon amie a été diagnostiquée avec un cancer de l’anus. Elle a terminé sa chimio et attend la date pour son opération.
6. Mon autre amie a été diagnostiquée avec une anomalie à la glande thyroïde. Opérée la semaine dernière, le médecin lui a tout enlevé; c’était cancéreux.
7. La perte de mon emploi me paraît moins dramatique!

J’ai décidé de me remettre à mon clavier et pas seulement pour chercher un job, mais aussi pour relâcher le trop plein…d’émotion, d’angoisse, de stress, de peine, de joie, de blague, de frustration et tout le reste!

Ne soyez pas surpris si mes billets d’humeur ne suivent pas une chronologie dans le temps, j’ai beaucoup de temps à rattraper, puisque que mon dernier post date du 18 avril!

Un sport de fille!

Je déteste me faire dévisager. À ce moment là, je me demande ce que j’ai qui cloche. Mon mascara a coulé? Une tache sur le chandail? De la pâte à dent au coin des lèvres? Ma fermeture éclair qui invite le regard?

Je sais que c’est dans la nature humaine de regarder l’autre, l’épier, tourner la tête hypocritement. Je le sais, parce que je le fais! Il n’y a rien de pire qu’une fille, pour en regarder une autre. L’examiner, la juger, la critiquer, se comparer…

Ça m’est arrivé en fin de semaine à l’épicerie. Me faire dévisager, regarder de haut en bas. Je me suis alors demandé ce que se disait cette fille:

Franchement, elle aurait pu se laver les cheveux!
Francement, du pain blanc dans son panier, moi à sa place, je mangerai du brun!
Bien oui toi, continue à manger de la crème glacée, Toune!
Elle est drôle elle, des chips mais de la liqueur diète!
Franchement, venir à l’épicerie habillée de cette façon, manque de classe la fille.

Je me demande si elle s’est demandée ce que MOI je pensais d’elle. Car je l’avoue, je me suis aussi fait des commentaires à son sujet.

Des jeans plus serrés que ça et tu meurs d’un manque d’oxygène!
Franchement, t’es pas dans une discothèque ici!
Ca ne doit pas être des vrais, rien ne bouge quand elle marche!
Elle doit se nourrir d’eau…

Suis-je la seule à me passer des commentaires sur les autres? Que celle qui n’a jamais fait ça se lève…je suis persuadée qu’aucune de vous ne s’est levée!

La « plusse pire chanson au monde »?

En surfant sur le net, un lien pour Youtube m’a amené à un vidéo de musique de la jeune Rebecca Black. On dit de cette chanson que c’est affreux, terrible, que c’est mal chanté, que les paroles sont nunuches, que Rebecca est laide…

Ce vidéo a été visionné plus de 30 millions de fois! Même Simon Cowell (ex-juge d’American Idol) est intéressé à rencontrer la jeune fille. Il dit que qulqu’un qui peut provoquer un tel buzz en si peu de temps, mérite d’être rencontré.

Mon opinion (et elle n’engage que moi!): c’est pas si pire. La voix est là. Le rythme aussi. J’avoue malgré tout, qu’à un certain moment donné, les paroles resemblent à un texte d’un enfant de 2e année.  Ce que je déplore par contre, se sont les commentaires que l’on retrouve à son sujet…est-ce que c’est ça qu’on appelle la méchanceté humaine et la jalousie? Quel inconnu peut se vanter de faire parler autant de lui en si peu de temps?

Je vous laisse faire votre propre opinion. Qu’en pensez-vous?

Et voici l’entrevue que cette jeune fille de 13 ans a accordé à Good Morning America suite à tout le brouhaha.