Film: Les aventures de Tintin; ma critique

Représentation en 3D du 26 décembre à 17h15. En version française. Beaucoup de monde. Plusieurs enfants mais aussi beaucoup d’adultes. Tintin est définitivement pour le 7 à 77 ans.

Rarement allons-nous au cinéma quand le film n’est sorti que 2 semaines plus tôt. Je dirais même (comme les Dupondt) rarement allons-nous au cinéma. Point.

Je ne suis pas une Tintinophile. J’ai malgré tout, lu presque tous les BD de Tintin alors qu j’étais enfant (il y a près de 30 ans!). Le souvenir des histoires est un peu flou dans ma tête, mais je dois avouer que, suite à ce film, je vais me payer une petite sortie à la bibliothèque municipale et revisiter les aventures du jeune reporter.

Alors, voilà Tintin à Hollywood. Pour ma part, c’est réussi. Le secret de la licorne nous est livré avec beaucoup d’ingéniosité et un savant mélange du Crabe aux pinces d’or et du Trésor de Rakham le Rouge. Je dois par contre dire que la bataille des grues est quelque peu hollywoodienne…

La technique de la capture de mouvements, qui consiste à transformer en images de synthèse les mouvements de véritables acteurs, est selon moi, utilisée de très belle façon. Visuellement, j’ai été impressionnée. Les effets 3D sont corrects. Mais je n’aime pas regarder un film avec des lunettes (j’ai bien hâte que quelqu’un invente le 3D sans lunettes).

L’histoire est facile à comprendre même pour les non-initiés. Steven Spielberg (le réalisateur) a su garder l’âme de Tintin, combler ses admirateurs et offrir une vision différente des albums en restant fidèle à la volonté des gardiens de la mémoire du père de Tintin, Georges Remi – mieux connu sous le nom d’Hergé (RG – ses initiales).

Même si j’ai pour habitude de voir un film dans sa version originale, je ne pouvais pas suivre cette règle pour Tintin. Snowy ne serait pas Milou et Thomson & Thompson ne seraient pas Dupont & Dupond!

Vivement le prochain Tintin! Et de grâce, n’oubliez pas le professeur Tournesol!

4*/5

Train-train quotidien

La vie (en tout cas la mienne) est drôlement faite!

Après tout un été (stressant) à chercher un emploi, je suis de retour sur le marché du travail et dans mon petit train-train quotidien; métro, boulot, dodo!

À l’emploi de la grande famille de la fonction publique fédérale, je me retrouve avec non seulement un emploi, mais un emploi permanent…celui dans le jargon qu’on dit indéterminé, parce qu’il n’a pas de date de fin de contrat. Je croyais que cela n’était plus possible.

J’ai fait des envieux dans mon cercle de connaissance…des questions du genre:
– Comment t’as fait pour avoir ce job? ……. euhhhhh…j’ai postulé, tout simplement!
– Tu connaissais quelqu’un dans la boîte? ……non, niet, personne!
– T’es certaine que c’est indéterminé? ……euhhhhh…oui….puisque j’ai signé ma lettre d’offre d’emploi!
– Tu n’as jamais eu de contrat avant, même avec une agence de placement? ……NON, une vraie nouvelle recrue de l’année!

Je suis bien contente de mon sort. Je suis un peu moins contente de retrouver ma routine quotidienne! Vous savez ce que c’est? Le levé tôt, la journée de travail, le retour dans la circulation, la préparation du repas, des lunchs du lendemain, le ménage du samedi en plus du lavage, les courses, la préparation, le dimanche, de plats congelés pour ces soirs où on a moins d’énergie pour cuisiner et retour au lundi matin pour recommencer la semaine.

Big Sexy: une télé-réalité qui me plaît

Je ne suis pas fan de la télé-réalité. Mais là, j’ai découvert à TLC, une émission de ce genre: Big Sexy. Il s’agit de suivre 5 filles avec un surplus de poids, qui vivent à New York et qui oeuvrent de près ou de loin dans la mode.

La réalité d’être une femme « plus-sized ». Le regard des autres. Les difficultés pour rencontrer l’âme soeur. Les préjugés de la société.

J’aime bien cette émission. Et non, je n’ai pas de problèmes de poids. Mon IMC est correcte.

J’admire ces gens qui s’aiment et qui se respectent, malgré ce que la société tente de véhiculer au niveua de l’image corporelle. Je leur lève mon chapeau. Je ne suis pas certaine que je réussirais à m’aimer comme elles le font… j’ai un 10 livres que j’aimerais perdre et qui fait que je ne m’aime pas toujours. Je sais, c’est entre les 2 oreilles que se passe l’estime de soi.

Si vous prenez TLC à la maison sur votre tivi, il faut regarder le mardi à 22h.

C’était mon opinion et elle n’engage que moi! 

Voici la bande annonce:

Un sport de fille!

Je déteste me faire dévisager. À ce moment là, je me demande ce que j’ai qui cloche. Mon mascara a coulé? Une tache sur le chandail? De la pâte à dent au coin des lèvres? Ma fermeture éclair qui invite le regard?

Je sais que c’est dans la nature humaine de regarder l’autre, l’épier, tourner la tête hypocritement. Je le sais, parce que je le fais! Il n’y a rien de pire qu’une fille, pour en regarder une autre. L’examiner, la juger, la critiquer, se comparer…

Ça m’est arrivé en fin de semaine à l’épicerie. Me faire dévisager, regarder de haut en bas. Je me suis alors demandé ce que se disait cette fille:

Franchement, elle aurait pu se laver les cheveux!
Francement, du pain blanc dans son panier, moi à sa place, je mangerai du brun!
Bien oui toi, continue à manger de la crème glacée, Toune!
Elle est drôle elle, des chips mais de la liqueur diète!
Franchement, venir à l’épicerie habillée de cette façon, manque de classe la fille.

Je me demande si elle s’est demandée ce que MOI je pensais d’elle. Car je l’avoue, je me suis aussi fait des commentaires à son sujet.

Des jeans plus serrés que ça et tu meurs d’un manque d’oxygène!
Franchement, t’es pas dans une discothèque ici!
Ca ne doit pas être des vrais, rien ne bouge quand elle marche!
Elle doit se nourrir d’eau…

Suis-je la seule à me passer des commentaires sur les autres? Que celle qui n’a jamais fait ça se lève…je suis persuadée qu’aucune de vous ne s’est levée!

La « plusse pire chanson au monde »?

En surfant sur le net, un lien pour Youtube m’a amené à un vidéo de musique de la jeune Rebecca Black. On dit de cette chanson que c’est affreux, terrible, que c’est mal chanté, que les paroles sont nunuches, que Rebecca est laide…

Ce vidéo a été visionné plus de 30 millions de fois! Même Simon Cowell (ex-juge d’American Idol) est intéressé à rencontrer la jeune fille. Il dit que qulqu’un qui peut provoquer un tel buzz en si peu de temps, mérite d’être rencontré.

Mon opinion (et elle n’engage que moi!): c’est pas si pire. La voix est là. Le rythme aussi. J’avoue malgré tout, qu’à un certain moment donné, les paroles resemblent à un texte d’un enfant de 2e année.  Ce que je déplore par contre, se sont les commentaires que l’on retrouve à son sujet…est-ce que c’est ça qu’on appelle la méchanceté humaine et la jalousie? Quel inconnu peut se vanter de faire parler autant de lui en si peu de temps?

Je vous laisse faire votre propre opinion. Qu’en pensez-vous?

Et voici l’entrevue que cette jeune fille de 13 ans a accordé à Good Morning America suite à tout le brouhaha.

Oui, je le veux!

Voilà la grande demande a été faite…pas à moi, non! Je ne veux pas me marier, je n’y crois pas. Je parle plutôt de mon neveu et sa conjointe. 

Chéri et moi avons reçu une invitation à assister à leur mariage. Une cérémonie en début d’été. Il avait toujours dit qu’il ne se marierait pas…. j’imagine que l’arrivée d’un deuxième enfant a changé sa façon de voir les choses. Félicitations à vous deux!

Mais là où j’accroche, c’est qu’on demande aux invités de payer pour leur repas…oups! Dans mon livre à moi, ça ne se fait pas. Si les mariés n’on pas le budget pour louer la dite salle de réception et servir le filet mignon, ils doivent opter pour autre chose. Mais ça, c’est mon opinion. Je suis persuadée que l’endroit choisi sera super – d’ailleurs on y met les pieds que si on y est membre – et que la nourriture sera excellente, mais…j’accroche.

La question qui reste est: de quel montant sera de leur chèque-cadeau?

Et vous, est-ce que vous trouvez ça normal de demander aux invités de payer une partie de leur repas (car je suis certaine que le prix de l’assiette est plus que ce qu’on nous demande)? Est-ce que je suis vieux jeu? Est-ce que je suis déconnectée de ce qui se fait?

En tout cas tout cela ne m’empêchera pas d’aller m’acheter une nouvelle p’tite robe!

Des heures de plaisir

J’adore voyager. J’aimerais le faire plus souvent… tout le temps. Mais comme la très grande majorité d’entres vous, je n’ai pas les moyens de le faire à temps plein. Je me contente d’une fois par année. Les priorités étant ce qu’elles sont…

J’avais délaissé mon blog par manque de temps. D’abord je suis maintenant celle qui dois tenir à jour le site web de mon patron. Cela demande beaucoup de temps. Mais surtout, dans mes temps libres, j’étais à la recherche intensive de mon projet voyage!

Et j’ai trouvé! La Barbade nous accueillera en décembre 2011! Oui je sais, c’est loin encore. Mais comme Chéri et moi on a décidé de ne pas loger dans un hôtel tout inclus, je dois trouver une maison/villa et ça, laissez-moi vous dire que ce n’est pas évident.

Mais je pense avoir trouvé. Enfin! Youpi!