Chronique d’une ménagère

Un petit coup d’aspirateur quelqu’un?

En visite chez une amie l’autre jour, je fais le commentaire sur la propreté des fenêtres. Tellement propre, qu’on avait l’impression qu’il n’y avait pas de fenêtre.

Je lui demande son truc. Là, elle me montre une bouteille qui deviendra ma meilleure amie. Prolav Brille.

De retour dans mon coin, j’arrête au Zellers (aussi disponible, entre-autre, chez Jean Coutu) acheter une bouteille de cette formule magique. Je vous le dis, pour moi, ce produit est magique. Je ne suis pas la plus grande laveuse de fenêtres. J’haïs ça. C’est long et le résultat n’est jamais très beau. Faites-moi laver un plancher à la brosse à dent, mais épargnez-moi le lavage de fenêtres. Mais maintenant, ma vie vient de changer!

Je suis partie banane après ma première fenêtre. Voilà, que chez-moi j’avais aussi l’impresssion de ne pas avoir de verre dans le cadrage de la fenêtre. Oubliez tous les autres produits qui laissent des marques dans les coins. J’ai presque aimé laver les fenêtres (je dis bien presque). De plus, ce produit est biodégradable et fait ici. Il y a de quoi être fier! La compagnie derrière ce petit miracle est aussi derrière la marque Bio-Vert. Je n’ai jamais utilisé ces produits, mais la prochaine fois que j’aurai à acheter un nettoyant, j’en ferai l’essai. Ils ont gagné mon coeur de ménagère avec Prolav Brille!

Le produit est un peu cher à l’achat, mais il ne faut pas oublié qu’il est concentré et qu’un tout petit bouchon de 5 ml dilué dans 2 litres d’eau pour faire briller les fenêtres est presque donné. J’ai aussi fait briller la robineterie de la salle de bain. Selon eux, c’est aussi bon pour redonner un éclat au plancher de bois franc…qu’est-ce que vous pensez que je vais faire en fin de semaine? Mettre cette affirmation à l’érpeuve sapristi! Je vous redonne des nouvelles. 

Une chose est certaine, je n’attendrai pas à l’automne prochain pour faire entrer le soleil dans la maison.