Un sport de fille!

Je déteste me faire dévisager. À ce moment là, je me demande ce que j’ai qui cloche. Mon mascara a coulé? Une tache sur le chandail? De la pâte à dent au coin des lèvres? Ma fermeture éclair qui invite le regard?

Je sais que c’est dans la nature humaine de regarder l’autre, l’épier, tourner la tête hypocritement. Je le sais, parce que je le fais! Il n’y a rien de pire qu’une fille, pour en regarder une autre. L’examiner, la juger, la critiquer, se comparer…

Ça m’est arrivé en fin de semaine à l’épicerie. Me faire dévisager, regarder de haut en bas. Je me suis alors demandé ce que se disait cette fille:

Franchement, elle aurait pu se laver les cheveux!
Francement, du pain blanc dans son panier, moi à sa place, je mangerai du brun!
Bien oui toi, continue à manger de la crème glacée, Toune!
Elle est drôle elle, des chips mais de la liqueur diète!
Franchement, venir à l’épicerie habillée de cette façon, manque de classe la fille.

Je me demande si elle s’est demandée ce que MOI je pensais d’elle. Car je l’avoue, je me suis aussi fait des commentaires à son sujet.

Des jeans plus serrés que ça et tu meurs d’un manque d’oxygène!
Franchement, t’es pas dans une discothèque ici!
Ca ne doit pas être des vrais, rien ne bouge quand elle marche!
Elle doit se nourrir d’eau…

Suis-je la seule à me passer des commentaires sur les autres? Que celle qui n’a jamais fait ça se lève…je suis persuadée qu’aucune de vous ne s’est levée!

Publicités

Un mort qui n’est pas mort!

C’est ce qui arrive quand la gloire à la nouvelle est trop grande. Quand on veut être le premier à annoncer un scoop. Mais l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours, c’est pas juste une histoire. Il faut vérifier.

Grande nouvelle qui n’en est pas une. L’ancien coach des canadiens de Montréal serait décédé dans les dernières heures. On le savait malade. Un cancer qui le ronge depuis quelques années. TSN serait le premier média à avoir sorti la nouvelle. Mais voilà que la nouvelle est fausse.

Le Coach n’est pas mort. Pas fort. Mais pas mort!

C’est Pat Burns lui-même qui aurait contacté la chaîne de tivi spécialisée dans les sports (pas dans les nouvelles) qui aurait annoncé sur les fils de presse cette triste dépêche.

Rien ne justifiait l’urgence d’annoncer la mort de M. Burns. Quelqu’un aurait dû vérifier à la source. Attendre que la famille émette un communiqué. Il y a des nouvelles qui méritent qu’on s’arrête 30 secondes pour valider. La mort d’un homme est est une. L’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours!

Mes sympathies à Pat Burns et sa famille… 

Pauvre petite chouette!

Le tigre est ses cochonnes

L’ex du tigre du golf dit avoir vécu un vrai enfer lorsqu’elle a découvert les infidélités de son roi de la jungle. Come on

La blonde et nouvelle divorcée s’est sentie idiote. Pourquoi? Pour avoir ignoré que son mari la trompait? Pauvre petite chouette. Elle n’est pas la première et elle ne sera pas la dernière à se sentir trahie.

Autant de femmes que d’hommes sont infidèles. Donc, autant d’hommes que de femmes devraient se sentir idiots, trahis. Pourquoi quand c’est la femme qui est infidèle on dit que c’est une cochonne et quand c’est un homme qui est infidèle on dit que c’est normal?

En tout cas, l’ex-tigresse ne quitte pas cette relations la sacoche vide. On dit qu’elle recevra plusieurs millions (une centaine) pour cette humiliation publique.

J’aime beaucoup mon chéri, mais s’il m’est infidèle, qu’on me remettre une sacoche de plusieurs millions et je saurai prendre ma pilule et passer à autre chose. Bon on a d’abords pas de millions, n’empêche que je n’irai pas me jeter en bas d’un pont. J’aurai de la peine, je serai triste, je mangerai mes émotions, mais le temps guérit beaucoup de choses.

 

Les médailles d’or de demain

En Outauais, depuis le 29 juillet et jusqu’au 6 août, se déroule un événement sportif. Un événement qui témoigne de la persévérence, du vouloir, de l’engagement et de la volonté de jeunes qui rêvent de devenir de grands athlètes. La ville de Gatineau est l’hôte de la 45e finale des Jeux du Québec. Plusieurs sportifs sur le circuit professionnel sont passé par ce tremplin.

Je n’ai assisté à aucune épreuve. Mais, chaque matin, dans les pages du quotidien de la région, je lis les résumés, les perfomances, les joies, les peines et le parcours de ces futures médaillés d’or olympiques. Comme ce jeune de 13 ans de la région qui a remporté une médaille de bronze au triathlon. 13 ans…wow, chapeau! Moi, à 13 ans, malgré toutes mes activités physiques, je jouais probablement encore à la Barbie à la cachette!

Félicitations à tous ces jeunes. Merci aux parents qui conduisent les Eric, Julie, Alexandre, Sonia, Justin, Maxime, Sarah, Samuel, Stéphanie, Jérémie et tous les autres, à la pratique du mardi soir, jeudi soir, samedi matin et tous les autres jours. Merci aux bénévoles qui ont décidé de prendre une partie de leurs vacances pour donner de leur temps pour que cette expérience soit mémorable pour tous les athlètes.

Bravo les médailles d’or, d’argent et de bronze de demain!